Poney-club de Clary

& Pension Al-Fort

Ils respiraient trop vite…
publié par

Mandarine et Gulliver sont arrivés au club ce mardi.
Récupérés en début d’après-midi, Mandarine a marqué un signal d’apaisement en arrivant mais a peu montré d’intérêt pour ses congénères. Elle a juste tenté de se rapprocher de Dandy Girl et Youpi, comme si c’étaient pour elle des repères fiables (bon, c’est le cas Smile ).
Elle a juste mangé, mangé, mangé. Et lui a fait pareil. C’était un peu surprenant, on s’attendait à un peu plus d’effusion, mais ma foi, chaque poney a sa personnalité, hein… Cependant, il me semblait pourtant qu’il y a trois ans, quand elle était venue avec Dragibus, c’était un peu plus ‘tendu’, excité…

Et puis quand même, manger autant pour avoir si peu de chair sur le dos, sur les Continuer la lecture

ALERTE HARPER AUSTRALIEN
publié par

A partir d’aujourd’hui, les poneys qui travaillent pour le club ont interdiction formelle d’être laissés ou amenés à brouter dans l’enceinte du club.
Ils peuvent éventuellement âtre amenés hors club sous condition expresse que leur meneur sache distinguer sans hésiter la porcelle enracinée, le séneçon de Jacob et du Cap.

Merci de votre stricte observation de ces consignes et de votre compréhension.

(Si vous souhaitez aider, il faut déraciner sans relâche ces trois espèces de plantes.)

Sheep’s l’a échappé belle!
publié par

Ou: Quand les meilleures intentions se heurtent aux lois de la nature…
Bref, une variante de: L’enfer est pavé de bonnes intentions.

(pre-scriptum: ceci est un article sur nos moutons… mais ça fonctionne pareil chez nos chevaux, alors faites comme si on parlait de chevaux, sautez juste le terme ‘rumination’ et c’est quasi tout bon)
Continuer la lecture

Le retour de Quadrille: les boules!!!
publié par

[Edit 29 avril: voir à la fin]

Quadrille est revenue au club vendredi dernier.

C’était un plaisir de revoir cette belle grande dame ici Smile

Quant à Kizzy, quand Quadrille a pénétré dans leur paddock, cela a été une explosion de joie!
Les deux juments ont sillonné le paddock et les airs par des figures très stylées et originales, puissantes et joyeuses…
Bon, Quadrille n’a donc pas tenu compte de l’injonction des inséminateurs: ‘pas de travail durant plusieurs semaines, pas d’effort violent’. Pfff, ça écoute rien ces chevaux Smile

Et puis on a découvert ça sur Quadrille: elle a attrapé une bonne paire de boules! elle a les parotides gonflées.
Sérieusement gonflées.
Alors les parotides, si vous ne voyez pas où c’est, c’est juste en arrière des joues, c’est la jonction entre les joues et le cou. C’est la partie que l’on voit qui correspond à l’emplacement des glandes salivaires.
Mais d’où ça sort, ces gonflements?
Continuer la lecture

Nos amies les plantes: l’acacia
publié par

L’acacia est un arbre commun en France (de la famille du mimosa) toxique pour nos équidés (et pour nous d’ailleurs, et pour tous les animaux).
En consommer quelques fleurs en beignets est une chose, en manger cru avec écorce, feuilles et branches est autre chose…
D’ailleurs, son vrai nom n’est pas acacia mais Robinier faux acacia…
Tous deux font partie de la famille des Légumineuses (comme le pois, le trèfle, la luzerne, etc. plantes qui produisent de l’azote sans avoir besoin d’engrais).

L’acacia (le faux, suivez un peu; mais le vrai aussi, notez bien) est un superbe arbre ornemental, très agréable à regarder, aux feuilles délicates, et aux merveilleuses et efficace épines.
Son bois est d’une solidité et d’une imputrescibilité remarquable.
Tellement qu’il remplacerait bien les bois tropicaux si les entrepreneurs avaient un peu de jugeotte…
Et qu’on l’utilise pour faire des piquets de clôture pour les animaux (même coupé, ça supporte durant des dizaines d’années, sans traitement, d’être planté dans un sol humide sans pourrir; quel avantage quand on n’a pas à refaire les clôtures tous les cinq ou dix ans!).

Pour peu que lesdits animaux s’ennuient, aiment grignoter plus que de raison, et qu’on ait oublié Continuer la lecture

Nos amis les parasites: theileria equi
publié par

Alors voilà.
On lit, on bouquine, sur la santé des chevaux, sur les techniques équestres, sur…

Et puis paf, on tombe sur Kindy.
Enfin non, on tombe sur le mot lymphome.
LYMPHOME.
J’ai une dent contre lui, on n’a pas encore réglé nos comptes, le lymphome de Kindy et moi.

Le lymphome peut être favorisé par une baisse des défenses immunitaires (donc entre autres un stress, une déprime…), un trouble auto-immun, une infection ou un produit chimique administré (c’était la voie suggérée pour Kindy).

Or, voilà-t-y pas qu’un article de santé annonce que Theileria peut être une cause de Lymphome.
Là, mon sang ne fait qu’un tour, car c’est Theileria qui nous a emporté Circé aussi… mais par la piroplasmose, pas par un lymphome.
Kindy, lui, avait été testé négatif à la piroplasmose (ce qui n’est pas gage de non-infection).

Theileria, c’est un animal tout petit. Et même pas mignon.
Si petit qu’il n’a qu’une seule cellule (bref, on le voit uniquement avec un très bon microscope), il fait partie des Protozoaires.
Et tout petit qu’il est, c’est un enquiquineur-né. Continuer la lecture