Poney-club de Clary

& Pension Al-Fort

Bambou ou la dualité émotionnelle
publié par

Lorsque Bambou a été présenté devant le camion sensé le ramener à sa Normandie natale Strasbourg, il y a quelques temps, il a hésité.
Mené par sa propriétaire, il a marqué tous les signes de bonne volonté et de confiance.
Il a mis du temps à se décider.
Vraiment.
Régressant et se ravisant dès qu’elle tirait sur la longe, se reconcentrant et faisant des efforts quand elle le sollicitait sans action sur la longe.
Il a progressé, progressé…
Et puis il est entré.
Mais il n’était pas prêt à subir cela, cet intérieur de camion (pourtant, super camion, etc.): tremblant, terrorisé, il est ressorti sans que quiconque s’y oppose.
Continuer la lecture

Les progrès de Cody
publié par

Cody est arrivé au poney club depuis 6 semaines à présent.
Ses progrès sont énormes: en fait, il a appris notre langage corporel, il se régale à évoluer en longe comme en liberté et a amorcé les longues rênes.
Il s’est tout aussi bien comporté au travail en main, comprenant vite les reports d’équilibre à faire selon les actions de la main (hauteur d’encolure, mobilisation des épaules et des hanches), mais n’est pas encore à l’aise avec ça… par manque de pratique uniquement Wink

Photo0008

Continuer la lecture

Bambou ou la fin des soins
publié par

A ce jour, Bambou a une jolie oreille toute neuve, et ses bobos aux jambes sont résorbés (oedèmes, plaies, etc.)

Il sait donc presque tenir sage à l’attache, même quand des chevaux s’en vont de l’étable (bon, il n’est pas un sur-cheval non plus, mais il est gérable), il sait accepter le bruit du pschitt-pschitt, et ne s’assomme pas trop aux poutres quand il s’angoisse momentanément.

Dernière blague: Continuer la lecture

Karité sort de son paddock
publié par

Karité, notre magnifique vache, a enfin pu sortir de son enclos.

Notre but était de la mener jusqu’à l’étable pour la familiariser avec les lieux, les espaces restreints, pour pouvoir petit-à-petit la sociabiliser à nos gestes à proximité sans qu’elle prenne à chaque fois la poudre d’escampette (juste de l’habituation).

En fait, elle ne nous a pas laissé le temps de finir notre installation et a adoré l’idée de sortir de suite et pas quand tout serait prêt. Soit. Alors nous l’avons laissée seule explorer le couloir clos… Quelle vache merveilleuse!

Karité n'attend pas pour sortir de son parc Karité est tentée de rentrer mais hésite Karité est entrée mais ne restera pas!

Continuer la lecture

Bambou et les sprays
publié par

Comme nous ne l’avons pas encore vu (pourtant précédemment), Bambou, après quelques mois de travail à pied dans son paddock sans le moindre lien physique, a accepté de reprendre contact avec sa propriétaire.
Il est donc devenu (presque) gérable en licol et longe depuis qu’il accepte sans licol ni longe d’avancer, de suivre à côté (gauche ou droit) de son meneur et de tourner vers la droite comme vers la gauche.

Comme nous l’avons brièvement vu, Bambou a tenté de sauter la porte de box chez le vétérinaire.
Sans réussir. Total des courses: il s’est entaillé (superficiellement) le ventre à rester en équilibre sur sa porte, et les grassets (éraflures et deux entailles) à se débattre pour en sortir.
Le grasset gauche a rapidement entamé une procédure de protestation en fabriquant un bel oedème.
Continuer la lecture