Poney-club de Clary

& Pension Al-Fort

Ma selle de dressage (selon Eugénie Cottereau)
publié par

Je vous soumets un texte intégralement pompé sur le site de Saddle-fitting d’Eugénie Cottereau, site très instructif que vous trouverez ici, parcourez-le en long, en large, et en travers, et même à l’envers si nécessaire.

Je n’ai pas mis l’intégralité de l’article afin que vous alliez en finir la lecture chez son auteure, mais j’en ai mis suffisamment pour que vous compreniez
– d’une part, pourquoi je ne vous réponds jamais quand vous me demandez si votre selle va à votre cheval (c’est un peu comme si vous me demandiez si votre slip vous est adapté, ou si les chaussures de votre enfant lui vont bien, ou pour pousser plus loin, si le traitement vétérinaire que vous employez pour votre chien est le bon…)
– d’autre part, que la selle, ce n’est pas un sujet qui se traite à la légère, zoup zoup on achète une selle et basta, pas la peine de se poser des questions, en tout cas, pas plus d’une minute ou deux. Je ne sais pas voir si une selle va bien à un cheval et à votre corps, alors vous pensez bien qu’il est probable que vous ne puissiez le savoir non plus pour votre cheval (ni pour votre corps, tant que vous n’avez pas essayé des dizaines de selles et chacune d’entre elle des heures durant!)
Donc, voici ce texte, cette réflexion, cette expérience:

Saddle-fitting: SELLES DE DRESSAGE, STOOOP!!

Comme j’ai un peu de temps en ce moment, je traîne pas mal sur Internet (= au lieu de travailler à l’écriture de mon bouquin). Et je fouine sur plein de forums, de blogs, de sites divers et variés au sujet des dernières innovations, des potins de selliers, des avis de consommateurs – une bonne vieille veille technique et commerciale en somme, à défaut d’être allée faire un tour à Cologne la semaine passée. J’aime bien, ça détend.

Et là, je constate. Et je finis par décider d’écrire, parce que c’est aberrant, donc j’espère que cet article sera partagé beaucoup, beaucoup, beaucoup de fois et sur tous les posts et les articles que j’ai pu lire, parce qu’il est temps d’y mettre un terme.

Quand on en vient à parler de selles de dressage, LES CAVALIERS NE SAVENT PAS DE QUOI ILS PARLENT.
Beaucoup sont complètement inconscients de la dangerosité de l’objet, pour eux comme pour leurs chevaux – et je pèse mes mots quand je parle de danger. C’est tout sauf un style de selle à prendre à la légère ou à choisir en dilettante. C’est LA selle la plus compliquée à adapter, car la plus impactante posturalement, et donc fonctionnellement, dans le couple cavalier / cheval.

Il y a une sorte de mythe construit autour de cette selle : il la faut « technique », parce que ça voudra dire qu’on est bon cavalier. Et pour la plupart, technique = contraignante. Naturellement, c’est faux. Technique, dans un langage de sellier bien maîtrisé, c’est une selle que l’on peut utiliser et pas qu’on subit, donc ce serait plutôt une selle non contraignante si on devait positionner le curseur Continuer la lecture

Aide à Equi’Relation
publié par

Ces samedi et dimanche, le poney club Equi’Relation compte sur de l’aide pour finir de monter les chalets et abris permettant l’accueil des gens et des chevaux.
Smile

Afin de s’organiser au mieux, le rdv est donné
– samedi à 9h au poney club de Clary d’où Virginie viendra nous guider jusqu’à son club
– samedi à 14h30 idem
Et pour le dimanche, 9h aussi mais on verra si le rdv se fait à Trébons ou directement à Beauville.

Qui sera là?
On sait déjà que Patrice, Juliane, Carina, Jean-Philippe, Pascale, et Ghislaine seront de la partie.
Virginie a besoin de connaître à peu près le nombre de personnes car elle souhaite vous/nous remercier (elle n’a pas encore un stock de boissons et biscuits apéro disponible dans ses chalets pas construits Grin ).

Quel intérêt d’aider ce club? Peut-être aucun.
Si ce n’est que ce club pourra accueillir vos enfants quand ils seront trop grands pour Clary, qu’il sera un point de chute (pas au premier degré, hein) si nous partons en promenade, qu’on pourra échanger entre cavaliers lors de manifestations, qu’il pourra accueillir votre cheval en pension, ou celui de vos amis, etc.
Il contribuera aussi à établir un pôle de belle mentalité équestre dans le coin.
Bon, et puis quand on veut aider, on n’a pas forcément besoin d’avoir un motif, le simple plaisir d’être utile, ou de partager un moment avec d’autres personnes de bonne volonté suffit amplement Smile

On aura besoin d’échelles, visseuses, et perceuses (et sans doute d’autres matériel, mais lequel?)

Il n’y a sur place ni eau courante, ni électricité (mais un groupe électrogène je crois, sinon on ira charger les batteries à Trébons).
Un apéritif sera bienvenu et partagé dans la convivialité après l’effort!

Maltraitance légale encouragée
publié par

Bande-de-Respect-5

Ah… nos chevaux, aimés, choyés, exploités, qui nous mènent au loisir, au spectacle, au bonheur, à la compétition, au plus haut niveau mondial, à la découverte de soi, au retour vers la lumière de la vie…

Maintenus en box, mis sous muserolle sévèrement serrée, violés multi-quotidiennement en bouche par des mains sans douceur, violentés par des corps les montant sans écoute, empoignés par leur bouche par les mains ou les enrênements, leur dos et leurs côtes par des êtres tétanisés. Yeux exorbités, veines exagérément apparentes lors d’activités anodines, naseaux en recherche désespérée d’air, bouche écumante de trop de crispation, gestes étriqués ou exagérés, pauvres pantins mécaniques, peau et muscles des flancs broyés et étouffés sans cesse par des jambes actives moulées dans le béton, éperons égratignant, tranchant la peau, ou l’épaississant à force d’actions violentes ou répétées, etc.

Aurait-on honte d’agir ainsi?
Ah mais non!

Alors comme on n’a pas honte et que ces fichus chevaux ne Continuer la lecture