Poney-club de Clary

& Pension Al-Fort

A ces êtres qui nous sont intimement liés
publié par

C’est une histoire belle.
Belle comme l’amour, belle comme la simplicité, belle comme la vie.
C’est une histoire triste.
Triste comme l’injustice, triste comme l’impuissance, triste comme la mort.

C’est une histoire banale et hors-norme.
C’est une histoire trop courte.

C’est l’histoire d’un troupeau de poneys qui vivent comme des rois.
Dans un espace immense rien que pour eux.
Une protection humaine, de l’amour, de l’eau, des abris naturels, des ponettes, un entier beau comme un dieu et doux comme un agneau, des poulains. Comme ça, juste pour le plaisir de la vie et de la beauté.

C’est l’histoire d’une ponette belle comme c’est pas permis et qui est destinée à vivre juste heureuse dans son troupeau.
Une ponette de 4 ans, une ponette qui est même passée au poney club un jour, pour dire bonjour, et qui a montré son joli minois et son super mental, juste pour être là et ravir les yeux.

Il y a un mois, je reçois un message: « Elle s’est cassé la jambe arrière, elle marche sur trois pattes ».
Vétérinaire et radios, rien de cassé, ostéopathe, les jours passent, la ponette ne souffre plus, mais ne s’améliore pas, re-vétérinaire et radios différentes, non, rien de cassé, en tous les cas rien de visible sur les clichés faits sur place.
Bon, les jours passent et la ponette tient toujours sur trois jambes. Elle ne marche pas ou presque pas, mais elle est belle, et les massages avec huiles essentielles de sa propriétaire lui donnent du vrai bien-être. Elle accepte de sortir autour de son box.
Elle ne se couche pas, elle sent qu’elle ne se relèverait pas, ou si difficilement. Pas une trace de lutte dans le box, pas un brin de foin dans sa crinière ou sa queue, rien, rien, elle est nickel, son box est nickel (pas compliqué, elle pivote sur le postérieur valide et c’est tout, ça laisse une trace dans sa litière), non, elle ne se couche pas.

Elle ne s’améliore plus.
Direction la clinique vétérinaire pour faire des radio plus haut (avec un plus gros appareil).
Rien de cassé. Ah! songe-t-on, ouf!
Hanche luxée.
Si.
La jambe n’est plus emboitée dans la hanche.
Pas cassée. Regain d’espoir. Cela fait trois semaines déjà.
Trois semaines que la ponette ne se couche pas, tient bon sur ses trois jambes.
Trois semaines qu’elle apprend à se déplacer petitement, et qu’elle garde bon moral.

Quelques jours plus tard, les avis tombent progressivement, et sont unanimes.
Il n’y a rien à faire.
Une tête de fémur, surtout d’un équidé, ça ne re-rentre pas du tout comme ça dans son logement.
Ni par manipulation, ni par opération.
C’en est fini.

La propriétaire a annoncé cela à sa ponette, qui jusque-là ne s’était jamais couchée, à sa ponette qui avait gardé le sourire, le moral… et ainsi gardé sa propriétaire rassurée sous son aile.
Euthanasie prévue dès le lendemain matin.
Tracteur mis à proximité pour emmener la future dépouille de la plus jolie ponette qui soit.
Ce matin-là, le box lui a été ouvert.
Ce matin-là, elle a d’elle-même marché cahin-caha jusqu’au tracteur, épuisée, tremblant de tous ses membres sous la fatigue accumulée.
Ce matin-là, elle a accepté de montrer dans quel état elle était en réalité.
Ce matin là, elle a d’elle-même brouté tout contre la benne du tracteur et a attendu ainsi qu’on lui permette de quitter cette vie.
Ce matin-là, Abby est morte doucement, avec l’acceptation de celle qui l’aimait tant, avec la délicatesse de la vétérinaire et l’amour de ses propriétaires.

C’est une histoire belle.
C’est une histoire banale et hors norme. Une histoire du lien incommensurable qui nous unit à ceux qu’on aime, du soin presque irréel qu’ils prennent de nous.
C’est une histoire triste qui donne envie de pleurer comme un gosse.
C’est une histoire qu’on n’aurait pas pu imaginer que tu vives, Beryl…
Mais aussi triste soit-elle, c’est une histoire belle, que cette ponette dont tu as tant pris soin, et qui a tant pris soin de toi.

 

 

 

 

 

 

 

 

Intimité

Aucun tag pour ce billet.

4 commentaires pour “A ces êtres qui nous sont intimement liés

  1. …………….si c’etait pas mon histoire, j’aurais quand même humidifié mes yeux!
    elle repose en paix au milieu des siens,,,, et elle m’aura fait pleurer à sa naissance et à son départ!

  2. Noëlle Mesker Sidibé , le , s'évertuait à nous faire entendre que :

    Je ne la connaissais pas , mais je la pleure !!!
    trop belle histoire!!
    Merci Ghissss!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquer pour insérer une émoticone

SmileBig SmileGrinLaughFrownBig FrownCryNeutralWinkKissRazzChicCoolAngryReally AngryConfusedQuestionThinkingPainShockYesNoLOLSillyBeautyLashesCuteShyBlushKissedIn LoveDroolGiggleSnickerHeh!SmirkWiltWeepIDKStruggleSide FrownDazedHypnotizedSweatEek!Roll EyesSarcasmDisdainSmugMoney MouthFoot in MouthShut MouthQuietShameBeat UpMeanEvil GrinGrit TeethShoutPissed OffReally PissedMad RazzDrunken RazzSickYawnSleepyDanceClapJumpHandshakeHigh FiveHug LeftHug RightKiss BlowKissingByeGo AwayCall MeOn the PhoneSecretMeetingWavingStopTime OutTalk to the HandLoserLyingDOH!Fingers CrossedWaitingSuspenseTremblePrayWorshipStarvingEatVictoryCurse